Bina the bearMa Fifille n'a jamais eu de doudou. Elle n'en a jamais eu besoin.

Alors pourquoi lui en faire un pour ses 18 ans me direz-vous?

Parce que je pense que ce passage précisément, n'est pas si aisé qu'on le croit. Qu'il ne se fait pas sans peur, même si l'enthousiasme, le frisson de la "liberté" l'accompagnent également.

Parce qu'il lui rappellera aussi qu'elle est et sera toujours notre enfant chérie. Et qu'il y a un refuge pour elle, quand la tempête se lèvera. Et de l'amour. concentré entre les mailles crochetées de ce surprenant personnage...

PS: maintenant que j'ai terminé mon envolée lyrique, je fais une parenthèse pour dire que c'est mon premier ouvrage en crochet.

Et que je me suis mais LAMINE les doigts!!! Selon ma très chère belle mère, a priori, je tiens mon crochet comme un tueur psychopathe armé d'un pic à glace.

Qui, en plus, jure comme un charretier. Voire pire. Mais bon, je lui avais pas cousu les oreilles à cette petite chose;  elle n'a donc pas entendu toutes les malédictions balancées sur sa famille ^^