Il s'agit en effet d'une publicité à la base. Certains y verront une résurgence du féministe, d'autres du marketing bien ficelé.

Moi, c'est simplement un message qui me parle.

Parce qu'elle montre une part de notre fragilité (dans notre façon de reproduire un cliché pourtant peu valorisant pour nous comme "courir comme une fille") et une part de notre force (notre capacité à être autre chose qu'un cliché et à le prouver).

Cette vidéo me touche également parce que je me souviens parfaitement d'épisodes où je me suis mordu les lèvres pour ne pas sortir une de ces phrases toutes faites à mes propres enfants, ces " fais pas ta fillette allons!" alors que je suis la première à ne pas voir de sens dans ces réflexions, à combattre les images de faiblesse, échec associés aux larmes, à respecter la nature féminine et à être fière d'être une femme.Mais j'ai failli les dire... 

J'espère avoir su me mordre suffisamment les lèvres pour que mes enfants n'aient pas intégré ces idées et aient une autre vision des choses.

Et quand je vois Fifille capable de partir en road-trip en Croatie, seule avec une amie pendant 3 semaines, pleine de détermination et de positivisme, outre la fierté que je ressens (et la trouille abyssale que j'ai eu évidemment !), je me dis qu'il y a bon espoir. Qu'elle saura dépasser les limites que d'autres ont posées pour elle, et de ne pas faire de sa nature un handicap mais bien une nouvelle ressource.

Always #CommeUneFille