Nous étions des gamins quand nous nous sommes mariés, il y a 20 ans de cela.

wall-e-eve-figurine-mariageAvec un peu d’arrogance il faut bien l’avouer, j’avais écrit un texte pour l’occasion. Je vous en livre quelques lignes:

 "A ceux qui nous avertissent que nombreux sont ceux qui ont essayé et échoué, j’affirme que se marier c’est prendre le risque de se tromper mais également se donner la chance de réussir.

A ceux qui redoutent les liens du mariage, comme les chaînes d’une prison, je veux les convaincre que nous avons appris à accepter nos différences et qu’en respectant mutuellement nos libertés, nous nous sommes davantage attachés à l’autre.

Notre civilisation est sans cesse en quête de nouveaux défis, de perpétuels dépassements de soi, que ce soit en sauts vertigineux ou en extravagantes traversées solitaires. Voici le nôtre : nous allons nous marier et continuer à nous aimer"

Je ne sais toujours pas si nous finirons comme ceci

la-haut-carl-et-ellie-vieux

ou comme ceci

guerresdesroses1

La vie n’est pas un long fleuve tranquille entre nous.

Et il reste que 1 + 1 = 1 + 1 et que nos personnalités s’épanouissent et évoluent différemment. Et pas toujours de concert !

Être en couple si jeune était une véritable gageure. Je ne peux parfois m’empêcher d’imaginer ce qu’il aurait été sans moi. Aurait-il été plus heureux, plus épanoui, plus loin encore dans ses défis, sa carrière … De mon côté, aurais-je osé plus de choses ? Aurais-je trouvé qui je suis ?

Et puis je vois mes enfants, et je me dis que là, déjà, j’ai un indice sur la réponse.  

Et dans ses bras, je n’ai plus aucun doute.